auto-engagement-Coline ESCOFFIER - blog
COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute (hypnose Ericksonienne, hypnose Transgénérationnelle et Régressive)
Praticienne en EFT, et Magnétiseur

L’auto-engagement

L’engagement au travail, pourtant plébiscité par tous, n’est pas si évident à susciter. Vous pouvez parfois vous sentir peu motivé, voire ne pas avoir envie de vous investir dans vos tâches. Dans ce cas, vous vous désengagez petit à petit de votre travail. Toutefois, ce n’est pas une fatalité ! Si une grande partie de l’engagement provient de votre environnement physique et social, vous pouvez également construire votre propre engagement.

Il est possible de s'auto-engager

Les chercheurs en psychologie sociale ont montré qu’il est possible de créer l’engagement pour soi et pour les autres. Au quotidien, l’engagement peut être favorisé par des actions diverses, parfois anodines. L’élément central, lorsque l’on souhaite développer de l’engagement, est de respecter la liberté de celui qui agit. Si vous vous sentez libre d’agir, alors vous serez d’autant plus engagé.

Agissez sur vos tâches

Réorganiser vos tâches pour favoriser l'engagement

Vous pouvez ressentir une certaine lassitude, voire une démotivation certains jours, face aux tâches que vous devez réaliser, soit par leur quantité, soit par la nature de ce que vous devez faire.

Pour raviver votre motivation, vous pouvez vous organiser.

Tout d’abord, créez des listes de tâches et hiérarchisez-les.

Au-delà de l’efficacité que cela vous fera gagner, ces « todo » listes vous permettent de favoriser votre engagement par une ligne d’actions claires et définies à l’avance.

Une fois écrites, vous serez plus engagé à les réaliser.

Hiérarchiser vos tâches pour les optimiser

L’organisation des tâches entre elles est également moteur de l’engagement.

En effet, pour favoriser votre engagement et le faire grandir, commencez votre journée par des actions simples et ayant des résultats positifs à court terme, puis réalisez des tâches de plus en plus complexes.

Certains parlent de la règle des 2 minutes. C’est à dire évaluer toutes les tâches qui demandent 2 minutes ou moins, et de commencer par celles là.

Cette organisation a pour objectif de vous ancrer dans une suite d’actions. Une fois lancé, vous aurez plus de facilité à continuer, car vous serez engagé.

Vous pouvez aussi classer les tâches en URGENT/IMPORTANT , URGENT/NON IMPORTANT, NON URGENT/IMPORTANT ou NON URGENT/NON IMPORTANT.

Tout ce qui est classé dans IMPORTANT ne peut être réalisé que par vous, les NON IMPORTANT peuvent être déléguer.

Les tâches URGENTES/IMPORTANTES sont celles qui sont prioritaires.

En parallèle, vous pouvez déléguer les tâches URGENTES/NON IMPORTANTES.

Ensuite, vous pouvez passer aux tâches NON URGENTES/IMPORTANTES.

Enfin, les tâches NON URGENTES / NON IMPORTANTES peuvent être repoussées voire même annulées.

Les objectifs aident à s'engager

L'importance des objectifs et du "pourquoi"

Les objectifs sont de puissants leviers de motivation et un bon moyen de faire perdurer l’engagement jusqu’à leur atteinte.

Il est important pour votre engagement que vous puissiez percevoir l’objectif qui sous-tend vos actions.

Cet objectif sera votre source de motivation pour réaliser l’ensemble de vos tâches et il donnera du sens même aux moins intéressantes.

Il faut en revanche qu’il soit réalisable, accessible à court terme et positif pour vous.

Il est aussi essentiel, pour conserver la motivation, d’identifier le « pourquoi », ainsi quand vous aurez des coups de mou, vous rattacher au pourquoi, vous permettra de vous reconnecter avec l’envie profonde cachée derrière l’objectif et les tâches à accomplir.

L'importance des récompenses

Après l’effort, le réconfort.

Dans une volonté de maintenir votre engagement, les objectifs que vous vous êtes fixés doivent être accompagnés de récompenses.

Celles-ci doivent faire sens pour vous et susciter votre intérêt.

Qu’il s’agisse d’une simple pause après une tâche fastidieuse ou d’une sortie au restaurant à la fin d’un grand projet, ces récompenses vous permettront d’éprouver des émotions positives envers votre travail, ce qui est le socle d’un engagement de qualité.

Bien que votre engagement soit en partie dû à votre environnement, vous pouvez agir.

L’énergie, l’absorption et le dévouement que vous ressentez envers votre travail fluctuent et parfois vous vous sentez démotivé. Au quotidien, la mise en place d’actions simples peut vous aider à retrouver votre motivation !

En résumé

Dans votre quotidien, vous pouvez agir sur votre propre engagement.

Parmi l’ensemble des actions possibles, en voici certaines que vous pouvez mettre en place facilement :

  • Organisez vos tâches sur votre journée ou votre semaine
  • Créez un ordre de priorité en commençant par les tâches les plus « simples » et qui durent moins de 2 minutes puis les tâches considérées comme URGENTES/IMPORTANTES.
  • Fixez-vous des objectifs clairs, précis et atteignables à court terme
  • Accordez-vous des « récompenses » (une sortie, une pause, etc) après l’atteinte de chaque objectif.

Partager :

Retour en haut