3 cerveaux
Picture of COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute (hypnose Ericksonienne, hypnose Transgénérationnelle et Régressive)
Praticienne en EFT, et Magnétiseur

Nos 3 cerveaux

Le concept des « trois cerveaux » se réfère à l’idée que le cerveau humain a évolué en trois parties distinctes au fil de l’histoire évolutive. Ces parties sont parfois appelées le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néocortex.

Quels sont nos 3 cerveaux ?

Cerveau Reptilien : Cette partie du cerveau est la plus ancienne sur le plan évolutif et est responsable des fonctions essentielles à la survie, telles que la respiration, la fréquence cardiaque, le sommeil et les réponses de combat ou de fuite en cas de danger. Elle est appelée « reptilien » parce qu’elle est présente chez tous les vertébrés, y compris les reptiles.

Cerveau Limbique : Le cerveau limbique est responsable des émotions, de la mémoire et de certaines réponses hormonales. Il joue un rôle clé dans la régulation des émotions et des comportements sociaux. Contrairement au cerveau reptilien, le cerveau limbique est plus développé chez les mammifères, d’où son nom dérivé de « limbique », qui signifie « lié aux limbes » ou « lié aux bords ». Cette partie du cerveau est responsable de la formation des souvenirs et des émotions telles que la peur, le plaisir et la colère.

Néocortex : Le néocortex est la partie la plus évoluée du cerveau et est caractéristique des mammifères supérieurs, en particulier des humains. Il est responsable des fonctions cognitives avancées, telles que la pensée abstraite, la planification, le raisonnement et le langage. Le néocortex est ce qui distingue principalement le cerveau humain des autres animaux et est responsable de nos capacités intellectuelles et de notre comportement complexe.

Focus sur notre 1er cerveau : le cerveau reptilien

Il est responsable des fonctions vitales nécessaires à la survie et à la reproduction.

Fonctions du cerveau reptilien :

Réponses de Base : Le cerveau reptilien contrôle les fonctions automatiques de base telles que la respiration, la fréquence cardiaque, la pression sanguine et la régulation de la température corporelle. Ces fonctions sont essentielles à la survie et se produisent involontairement, sans que nous ayons besoin d’y penser consciemment.

Exemple : Lorsque vous êtes endormi, votre cerveau reptilien continue à réguler votre respiration et votre rythme cardiaque pour maintenir vos fonctions vitales, même si vous n’y pensez pas.

Réponses de Combat ou de Fuite : Le cerveau reptilien est responsable des réponses instinctives en cas de danger. Il déclenche les réactions de combat (attaquer) ou de fuite (s’enfuir) pour assurer la survie dans des situations menaçantes.

Exemple : Si vous rencontrez un animal sauvage dangereux, votre cerveau reptilien déclenche une réaction de fuite, provoquant une montée d’adrénaline pour vous aider à courir rapidement et à éviter le danger.

Instincts et Comportements Innés : Le cerveau reptilien héberge des instincts et des comportements innés nécessaires à la survie, tels que le besoin de manger, de boire, de se reproduire et de se protéger.

Exemple : Un nouveau-né a instinctivement la capacité de téter le sein de sa mère pour se nourrir. Ce comportement est contrôlé par le cerveau reptilien et est essentiel à la survie du nourrisson.

Contrôle des Mouvements Automatiques : Le cerveau reptilien gère les mouvements automatiques et réflexes, tels que retirer rapidement la main d’une surface chaude sans même y penser consciemment.

Exemple : Si vous touchez accidentellement quelque chose de chaud, votre main est retirée instantanément avant même que vous ayez conscience de la douleur. C’est une réaction automatique contrôlée par le cerveau reptilien.

En résumé, le cerveau reptilien est responsable des fonctions automatiques essentielles à la survie, des réponses de combat ou de fuite en cas de danger immédiat, des instincts et des comportements innés, ainsi que des mouvements automatiques et réflexes. Ces fonctions se produisent en grande partie en dehors de notre conscience et sont vitales pour notre survie en tant qu’êtres vivants.

Focus sur notre 2e cerveau : le cerveau limbique

Il est responsable des émotions, de la mémoire et de certaines fonctions hormonales.

Fonctions du cerveau limbique :

Émotions : Le cerveau limbique est le siège des émotions humaines telles que la peur, la joie, la tristesse, et la colère. Il interprète les stimuli sensoriels et déclenche des réponses émotionnelles en fonction de ces interprétations.

Exemple : Si vous rencontrez un chien en colère, votre cerveau limbique peut déclencher la peur, vous incitant à prendre des mesures pour vous protéger.

Mémoire : Le cerveau limbique joue un rôle clé dans la formation et le stockage des souvenirs à long terme. Il aide à donner du sens aux informations que nous rencontrons et à les transformer en souvenirs significatifs.

Exemple : Vous vous souvenez probablement de votre premier jour d’école, car il était rempli d’émotions et de nouvelles expériences. Ces souvenirs émotionnels sont stockés grâce à l’implication du cerveau limbique.

Régulation Hormonale : Le cerveau limbique contrôle également certaines fonctions hormonales en influençant l’hypophyse, une petite glande située dans le cerveau qui régule la libération d’hormones dans tout le corps.

Exemple : Lorsque vous êtes amoureux, le cerveau limbique peut déclencher la libération d’hormones comme l’ocytocine, communément appelée l’hormone de l’amour, qui renforce les liens émotionnels avec votre partenaire.

Comportements Sociaux : Le cerveau limbique est impliqué dans la régulation des comportements sociaux, tels que l’empathie, la reconnaissance des émotions chez les autres et la formation de liens sociaux.

Exemple : Lorsque vous ressentez de l’empathie envers quelqu’un qui est triste, c’est votre cerveau limbique qui vous permet de comprendre et de partager les émotions de cette personne.

Motivation et Récompense : Le cerveau limbique est également lié aux systèmes de motivation et de récompense. Il est impliqué dans la sensation de plaisir et dans la motivation pour des activités agréables.

Exemple : Lorsque vous mangez un aliment délicieux, votre cerveau limbique libère des neurotransmetteurs tels que la dopamine, créant ainsi une sensation de plaisir et de satisfaction.

 

En résumé, le cerveau limbique joue un rôle central dans le traitement des émotions, la formation des souvenirs, la régulation hormonale, les comportements sociaux, la motivation et la récompense. Ces fonctions sont essentielles pour notre bien-être émotionnel et social, et elles sont intimement liées à nos expériences et à nos interactions quotidiennes.

Focus sur notre 3e cerveau : le néocortex

Il est responsable des fonctions cognitives supérieures, telles que la pensée rationnelle, la planification, le raisonnement, la prise de décision, la créativité, et le langage.

Fonctions du néocortex :

Pensée Rationnelle : Le néocortex est responsable de la pensée logique et rationnelle. Il nous permet d’analyser des situations, de résoudre des problèmes et de prendre des décisions basées sur des faits et des données.

Exemple : Lorsque vous pesez le pour et le contre avant de prendre une décision importante, votre néocortex est activement impliqué dans le processus de réflexion rationnelle.

Planification et Organisation : Le néocortex nous permet de planifier des actions futures, de créer des stratégies et d’organiser nos activités de manière efficace.

Exemple : Lorsque vous planifiez votre semaine de travail en répartissant vos tâches sur différents jours et en établissant des priorités, votre néocortex est à l’œuvre pour organiser votre emploi du temps.

Langage : Le néocortex est la région du cerveau responsable du langage. Il nous permet de comprendre le langage parlé et écrit, ainsi que de produire un discours cohérent.

Exemple : Lorsque vous lisez ce texte et comprenez son sens, votre néocortex traite les mots et les phrases pour donner un sens à l’information.

Créativité : Bien que de nombreuses parties du cerveau soient impliquées dans le processus créatif, le néocortex joue un rôle essentiel dans la génération d’idées nouvelles et innovantes.

Exemple : Lorsque vous imaginez de nouvelles solutions à un problème ou que vous créez une œuvre d’art, votre néocortex est activement impliqué dans le processus créatif.

Mémoire à Long Terme : Le néocortex est impliqué dans le stockage et la récupération des souvenirs à long terme. Il permet de se souvenir d’événements passés, de personnes et de lieux.

Exemple : Vous pouvez vous souvenir de votre fête d’anniversaire d’il y a plusieurs années parce que votre néocortex a encodé et stocké ce souvenir de manière à ce que vous puissiez y accéder plus tard.

Raisonnement Abstrait : Le néocortex nous permet de penser de manière abstraite, d’imaginer des concepts et des idées qui n’existent pas dans le monde concret.

Exemple : Lorsque vous réfléchissez à des concepts philosophiques abstraits tels que la liberté ou la justice, votre néocortex est engagé dans le raisonnement abstrait.

 

En résumé, le néocortex est responsable de nombreuses fonctions cognitives complexes qui nous permettent de comprendre le monde, d’interagir avec lui de manière significative et de créer des expériences intellectuelles et artistiques riches. C’est cette partie du cerveau qui rend possible notre capacité à penser, à apprendre et à évoluer en tant qu’êtres humains.

Partager :

Retour en haut