accords tolteques
Picture of COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute et Energéticienne

Les accords toltèques

Les Quatre Accords Toltèques sont un ensemble de principes spirituels basés sur la sagesse ancienne des Toltèques, une civilisation précolombienne du Mexique. Ces accords ont été popularisés dans le livre « Les Quatre Accords Toltèques » écrit par l’auteur mexicain Don Miguel Ruiz.

Résumé des 4 accords toltèques

  1. Que votre parole soit impeccable :

Ce premier accord met l’accent sur l’importance des mots que nous utilisons. Il souligne le pouvoir de nos paroles pour créer et influencer notre réalité. En parlant de manière positive et sincère, en évitant les commérages et les jugements, nous pouvons créer des relations saines et nourrissantes avec les autres.

  1. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle :

Ce deuxième accord souligne que ce que les autres disent et font est une projection de leur propre réalité, de leurs rêves et de leurs peurs. Il ne s’agit pas de vous. En ne prenant pas les choses de manière personnelle, vous pouvez éviter de vous sentir blessé par les actions ou les paroles des autres, ce qui peut vous aider à maintenir votre paix intérieure.

  1. Ne faites pas de suppositions :

Le troisième accord met en garde contre le fait de faire des suppositions sur les intentions des autres. Plutôt que de supposer que vous savez ce que les autres pensent, demandez-leur. Faire des suppositions peut entraîner des malentendus et des conflits inutiles. La communication claire et ouverte est essentielle pour maintenir des relations saines.

  1. Faites toujours de votre mieux :

Le quatrième accord toltèque souligne l’importance de toujours faire de son mieux, quelles que soient les circonstances. Votre « mieux » peut varier d’un jour à l’autre en fonction de divers facteurs tels que votre santé, votre humeur et votre niveau d’énergie. L’essentiel est de faire de votre mieux à tout moment, sans vous juger ni vous critiquer. En faisant cela, vous évitez le regret et trouvez la paix intérieure.

 

En suivant ces Quatre Accords Toltèques, on espère atteindre un état de liberté personnelle, de bonheur et de paix intérieure en évitant les pièges de la négativité, des jugements et des suppositions.

Focus sur le 1er accord toltèque : "Que votre parole soit impeccable"

Il met l’accent sur l’importance de parler avec intégrité, de dire la vérité et d’utiliser la puissance de la parole de manière positive.

Voici une explication plus détaillée avec des exemples concrets :

  1. Parlez avec intégrité :

Cela signifie être vrai envers vous-même et envers les autres. Évitez les mensonges, les tromperies et les fausses promesses. Soyez honnête dans toutes vos interactions. Par exemple, si vous avez commis une erreur au travail, avouez-la plutôt que d’essayer de la cacher. En étant honnête, vous gagnez le respect des autres et renforcez votre estime de soi.

Exemple : Si vous avez cassé quelque chose chez un ami, admettez-le et offrez de réparer ou de remplacer l’objet. L’intégrité dans ce cas serait de reconnaître votre responsabilité.

  1. Évitez les commérages :

Évitez de parler négativement des autres en leur absence. Les commérages peuvent semer la discorde et nuire aux relations. Par exemple, si vous avez un problème avec un collègue, adressez-vous directement à lui au lieu d’en parler aux autres derrière son dos.

Exemple : Plutôt que de critiquer un ami pour ses choix de vie, essayez de comprendre ses décisions et soyez respectueux dans vos commentaires, même en son absence.

  1. Évitez les paroles blessantes :

Évitez de dire des choses méchantes ou blessantes aux autres, même si vous êtes en colère ou frustré. Les mots ont le pouvoir de guérir, mais aussi de blesser profondément. Choisissez des mots qui élèvent et inspirent les autres.

Exemple : Plutôt que de dire à votre partenaire qu’il est inutile lors d’une dispute, exprimez vos sentiments et vos préoccupations de manière calme et respectueuse.

  1. Utilisez la puissance de la parole pour créer l’amour et le bonheur :

La parole a le pouvoir de créer un environnement positif et aimant. Utilisez vos mots pour montrer votre amour, votre appréciation et votre gratitude envers les autres. Exprimez vos pensées positives. Les mots gentils peuvent renforcer les relations et apporter du bonheur aux autres.

Exemple : Dites à vos proches combien vous les aimez et appréciez leur présence dans votre vie. Montrez votre gratitude envers vos collègues pour leur travail acharné et leur soutien.

 

En pratiquant le premier accord toltèque, vous pouvez créer des relations plus fortes, plus sincères et plus harmonieuses avec les autres, tout en favorisant une meilleure estime de soi et une paix intérieure.

Focus sur le 2e accord toltèque : "Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle"

Il met en lumière l’idée que les actions et les paroles des autres ne sont pas des réflexions sur vous, mais plutôt sur eux-mêmes. Cela signifie que vous ne devez pas prendre les choses personnellement, même si quelqu’un vous traite mal ou dit quelque chose de désagréable.

Voici une explication plus détaillée avec des exemples concrets :

  1. Les actions des autres ne sont pas toujours à propos de vous :

Souvent, les gens agissent en fonction de leurs propres croyances, émotions et expériences personnelles. Leur comportement est le reflet de leur monde intérieur et ne devrait pas être interprété comme une attaque personnelle contre vous.

Exemple : Si un collègue est de mauvaise humeur et agit froidement envers vous, cela peut être dû à un problème personnel ou à des difficultés dans sa vie, et non à quelque chose que vous avez fait.

  1. Ne pas réagir de manière excessive aux commentaires négatifs :

Si quelqu’un vous critique ou fait un commentaire désobligeant, ne prenez pas cela comme une validation de votre valeur personnelle. Les opinions des autres ne définissent pas votre estime de soi.

Exemple : Si quelqu’un vous critique pour votre apparence, cela ne signifie pas que vous êtes laid ou indigne d’amour. Les goûts et les opinions varient d’une personne à l’autre.

  1. Pratiquer le détachement émotionnel :

Apprendre à ne pas prendre les choses personnellement implique de développer un certain détachement émotionnel. Cela ne signifie pas ignorer complètement les sentiments des autres, mais plutôt ne pas laisser les opinions ou les actions des autres affecter profondément votre propre bonheur et votre paix intérieure.

Exemple : Si quelqu’un vous critique lors d’une présentation au travail, au lieu de vous sentir profondément blessé, essayez d’analyser objectivement ses commentaires pour voir s’il y a des éléments utiles à améliorer dans votre présentation.

  1. Pardonner et lâcher prise :

Pratiquer le deuxième accord toltèque signifie également pardonner aux autres pour les torts qu’ils peuvent vous avoir causés. En relâchant le besoin d’être en colère ou de se venger, vous libérez votre propre esprit du fardeau de la rancœur et de la négativité.

Exemple : Si quelqu’un vous trompe, au lieu de nourrir un ressentiment constant, choisissez de pardonner. En pardonnant, vous vous libérez de l’impact émotionnel de l’acte et pouvez avancer plus sereinement dans votre vie.

 

En intégrant le deuxième accord toltèque dans votre vie, vous pouvez développer une plus grande résilience émotionnelle et maintenir un équilibre intérieur même dans des situations difficiles. Cela favorise des relations plus saines et une meilleure santé mentale.

Focus sur le 3e accord toltèque : "Ne faites pas de suppositions"

Il met en évidence le danger de supposer que nous comprenons les pensées, les sentiments et les intentions des autres. Les suppositions peuvent conduire à des malentendus et à des conflits.

Voici une explication plus détaillée avec des exemples concrets :

  1. Ne présumez pas que vous savez ce que les autres pensent :

Nous avons tendance à interpréter les actions des autres en fonction de notre propre expérience et de notre perception du monde. Cependant, cela peut souvent être loin de la réalité. Faire des suppositions sur ce que les autres pensent ou ressentent peut conduire à des erreurs de jugement.

Exemple : Si votre ami ne vous appelle pas pendant quelques jours, ne présumez pas qu’il ne se soucie pas de vous ou qu’il est en colère. Il pourrait avoir des circonstances inhabituelles dans sa vie qui l’empêchent de communiquer.

  1. Communiquez clairement et posez des questions :

Au lieu de supposer, apprenez à poser des questions et à clarifier les choses. La communication ouverte et honnête est la clé pour éviter les malentendus. Si quelque chose vous dérange ou si vous ne comprenez pas quelque chose, demandez des éclaircissements.

Exemple : Si votre collègue ne répond pas à votre e-mail, au lieu de supposer qu’il vous ignore délibérément, envoyez-lui un message poli pour demander s’il a bien reçu votre e-mail.

  1. N’interprétez pas les actions des autres comme des attaques personnelles :

Il est facile de prendre les actions des autres comme des attaques directes, surtout lorsque nous sommes sensibles à un sujet particulier. Évitez de supposer que les actions d’autrui sont intentionnelles et dirigées contre vous.

Exemple : Si quelqu’un vous critique au travail, ne présumez pas qu’il essaie de vous discréditer. Peut-être qu’il a des préoccupations légitimes qui peuvent être résolues par une communication ouverte.

  1. Soyez conscient de vos propres suppositions :

Reconnaissez quand vous faites des suppositions et remettez-les en question. Soyez conscient de votre propre filtre perceptuel et soyez ouvert aux différentes perspectives et interprétations des situations.

Exemple : Si vous vous sentez négligé dans une relation, réfléchissez à vos suppositions sur les intentions de l’autre personne. Peut-être qu’elle a des préoccupations ou des préoccupations dont vous n’êtes pas au courant.

 

En pratiquant le troisième accord toltèque, vous pouvez améliorer considérablement vos relations en évitant les malentendus et en favorisant une communication ouverte et honnête. Cela crée un environnement de confiance et de compréhension mutuelle.

Focus sur le 4e accord toltèque : "Faites toujours de votre mieux"

Il souligne l’importance de donner le meilleur de soi-même dans toutes les situations, quelle que soit la circonstance.

Voici une explication plus détaillée avec des exemples concrets :

  1. Faites de votre mieux, mais ne visez pas la perfection :

Faire de son mieux ne signifie pas être parfait. Il reconnaît que votre « meilleur » peut varier d’un jour à l’autre en fonction de votre état émotionnel, de votre santé, de votre niveau d’énergie, etc. L’essentiel est de faire tout ce que vous pouvez dans les limites de vos capacités à un moment donné.

Exemple : Si vous êtes malade, votre « meilleur » ce jour-là peut simplement signifier se reposer et récupérer au lieu de forcer votre corps à faire des tâches difficiles.

  1. Évitez les regrets en faisant de votre mieux à chaque instant :

En faisant de votre mieux, vous évitez les regrets car vous savez que vous avez donné tout ce que vous aviez dans chaque situation. Cela vous libère de la culpabilité et du remords.

Exemple : Si vous donnez un discours en public, préparez-vous bien, pratiquez et faites de votre mieux lors de la présentation. Même si ce n’est pas parfait, vous n’aurez pas de regret car vous avez donné tout ce que vous pouviez à ce moment-là.

  1. Votre meilleur peut varier d’un jour à l’autre :

Il est important de reconnaître que votre niveau d’énergie et de compétence peut fluctuer en fonction des circonstances. Soyez gentil avec vous-même et ne vous jugez pas trop durement si vous ne pouvez pas atteindre le même niveau de performance tous les jours.

Exemple : Si vous êtes épuisé après une journée de travail intense, votre « meilleur » lorsque vous rentrez à la maison peut simplement signifier passer du temps de qualité avec votre famille plutôt que de vous engager dans des activités épuisantes.

  1. Lâchez prise sur le jugement de soi :

Ne vous jugez pas sévèrement si vous estimez que votre performance n’est pas à la hauteur de vos attentes. Faites simplement de votre mieux et acceptez-vous avec bienveillance, même dans les moments où vous ne pouvez pas atteindre vos objectifs.

Exemple : Si vous avez échoué à un projet malgré avoir fait de votre mieux, ne vous blâmez pas excessivement. Apprenez des erreurs, ajustez vos stratégies et continuez à faire de votre mieux dans vos futures entreprises.

 

En intégrant le quatrième accord toltèque dans votre vie, vous pouvez réduire le stress lié à la performance, améliorer votre estime de soi et développer un sens de satisfaction intérieure, en sachant que vous avez donné le meilleur de vous-même dans toutes les situations.

Partager :

Retour en haut