colère
Picture of COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute et Energéticienne

La colère comme moteur pour son évolution personnelle

La colère est une émotion très puissante mais souvent mal comprise et mal vue.

C’est vrai que, quand on pense à la colère, on pense cris, disputes, ressentiments ou relations qui se dégradent.

Et si on associe la colère, aux pétages de plomb des enfants ou des personnes qui nous font des queues de poissons sur la route, ce n’est pas facile d’y trouver des choses positives.

Mais en réalité, elle a, un potentiel incroyable pour la transformation intérieure.

La colère n’est pas que destructrice. Elle peut devenir une vraie alliée pour faire bouger les choses dans votre vie.

Comprendre la colère

La colère est une réponse tout à fait naturelle à quelque chose que l’on trouve injuste, qui nous frustre ou qui nous menacent.

Physiquement, elle s’exprime par une accélération du rythme cardiaque, des tensions musculaires et mentalement par des pensées agitées et de l’impulsivité.

En réalité, elle indique qu’un besoin n’est pas satisfait ou qu’une limite est franchie.

Les 3 Sources de la Colère

  • Injustice : Quand on a l’impression que quelque chose devrait se passer d’une certaine manière, et ce n’est pas le cas ou le sentiment de ne pas recevoir ce qui nous est dû, ou que ce n’est pas équitable
  • Frustration : Blocage dans ce qu’on aimerait obtenir
  • Menace : Peur de perdre quelque chose de précieux (liberté, respect, sécurité…)

En comprenant le levier qui active notre colère, on peut l’utiliser pour avancer.

La Colère comme catalyseur de changement

La colère, quand elle est maîtrisée et dirigée de manière constructive, peut devenir extrêmement puissante et vous aider à changer.

Voici comment :

  1. Prise de conscience

La colère est souvent un signal d’alarme interne. Elle vous invite à regarder quelle valeur, quel besoin ou quelle limite n’est pas respectée.

Par exemple, une colère récurrente au travail peut venir d’un manque de reconnaissance ou le fait de ne plus être en accord avec votre employeur. C’est ce qui vous fera bouger (qu’il s’agisse d’une simple conversation avec votre manager pour une mise au point ou une réflexion autour d’un changement de poste d’ailleurs…)

  1. Motivation pour l’action

La colère génère une énergie immense.

Utilisée positivement, cette énergie peut vous motiver à mettre en place des actions que vous aviez laissées de côté ou repoussées.

Si vous vous sentez traité injustement et pas respecté, cette colère peut vous pousser à défendre vos droits, à vous affirmer davantage, ou même à changer de situation.

La colère devient alors un super moteur pour sortir de notre zone de confort / de sécurité et prendre des décisions.

  1. Renforcement de la détermination

Lorsque vous transformez votre colère en un but clair, elle vient renforcer votre détermination.

Par exemple, un athlète peut utiliser la colère d’une défaite pour intensifier son entraînement et améliorer ses performances.

La colère vous aidera à continuer malgré les obstacles et les personnes qui essayeront de vous faire changer d’avis ou de position.

A titre personnel, c’est la colère et cette prise de conscience de « y’a plus moyen qu’il me parle comme ça » qui a fait que j’ai quitté mon 1er mari. Une prise de conscience interne où le fameux « putain, y’en a marre », m’a donné la force et l’impulsion pour changer ce qui ne me convenait plus, malgré l’incompréhension et les avis des personnes de mon entourage.

Techniques pour transformer la colère

Transformer la colère en une force positive nécessite des stratégies et des outils adaptés.

Voici quelques techniques pour y arriver :

  1. Reconnaître et Accepter la Colère

La première étape est d’accepter notre colère sans la juger. Rappeler vous que si elle est là ce n’est pas pour vous embêter mais pour vous faire réagir. Elle vient vous dire « non mais sérieux, tu laisses passer ça ?!»

Elle est légitime et a une raison d’être.

  1. Exprimer la Colère de Manière Constructive

Plutôt que de réprimer la colère ou de l’exprimer de manière destructive, il faut trouver des moyens sains de la libérer.

C’est vrai que vous roulez par terre en hurlant et en tapant des pieds, n’est sans doute pas le moyen optimal pour faire comprendre à votre patron que vous l’avez mauvaise parce que votre collègue est le seul à avoir eu une promotion alors que vous bossez mieux que lui…

Savoir bien communiquer est essentiel !

Exprimer clairement ce que vous ressentez et pourquoi,  mais sans agressivité, permet de vous faire entendre et de résoudre les conflits. La forme importe autant que le fond!

Une astuce qui fonctionne bien : écrire ce que vous avez besoin de dire. Ca va vous permettre de libérer le trop plein émotionnel, de faire le point sur vos idées et les mettre au clair. Une fois la lettre terminée, brûlez-la.

Vous m’en direz des nouvelles !

  1. Canaliser l’Énergie vers des Objectifs Positifs

Une fois la colère reconnue et exprimée, il est temps de la diriger vers des actions positives. Établir des objectifs précis et mesurables (SMART) peut transformer cette énergie en une vraie force.

Par exemple, si votre colère est liée à une injustice sociale, vous impliquer dans des actions de bénévolat ou de militantisme peut apporter des solutions concrètes et aussi vous apporter un sentiment de satisfaction et de réalisation personnelle.

C’est double effet kiss-kool (pour ceux qui ont la ref’).

  1. Pratiquer des activités qui vous détendent

Alors évidemment je pourrai vous parler de méditation ou autre mais comme c’est pas trop mon truc, je préfère vous orienter vers la cohérence cardiaque, qui marche super bien, ou des choses plus « basiques » comme le sport, les activités créatives.

Ca vous permettra de réguler vos émotions et de garder un esprit clair pour avoir une réponse réfléchie et non impulsive.

Tout simplement car quand ça sort de manière impulsive, souvent la forme efface le fond… Ca sort n’importe comment et ça fait perdre le message de fond que vous vouliez transmettre. D’où l’intérêt de savoir comment présenter les choses et d’être à peu près détendu quand on va en parler.

  1. Apprendre de la Colère

A chaque fois que vous vous sentez en colère, essayez de comprendre ce qui l’a déclenché et pourquoi.

Ca vous permettra de mieux comprendre quels sont vos besoin et valeurs principaux.

Exemples inspirants

L’histoire regorge d’exemples de personnes qui ont transformé leur colère en moteur de changement.

  • Nelson Mandela, par exemple, a utilisé sa colère contre l’apartheid pour alimenter sa lutte pour l’égalité et la justice.
  • Malala Yousafzai a transformé sa colère contre les restrictions éducatives imposées aux filles en une campagne mondiale pour l’éducation des femmes.

Ces exemples montrent que la colère, lorsqu’elle est canalisée de manière constructive, peut devenir une force révolutionnaire.

Bref, vous l’aurez compris, ne voyez plus la colère comme une émotion négative qui peut venir ruiner vos relations avec les autres mais plutôt comme une force, comme un moteur, qui vous permettra de « lutter contre » pour aller vers quelque chose qui compte vraiment pour vous.

Partager :

Retour en haut