Rechercher

Les loyautés familiales : qu'est ce que c'est?



définition


Pour Anne Ancelin Schützenberger, psychothérapeute qui a écrit sur les loyautés familiales dans son livre «Aie, mes aïeux» :

il s’agit d’un engagement interne à sauvegarder le groupe lui-même ou la famille (famille de sang, famille adoptive, famille choisie) ou l’histoire de la famille… Si on n’assume pas ce type d’obligation, on se sent coupable…

La loyauté familiale nous impose à conserver cet engagement vis à vis de nos ancêtres que nous le voulions ou non, que nous le sachions ou pas. Comme des fils invisibles, ces loyautés nous dictent nos comportements, nos actes pour rester fidèles à nos proches.


"Cette loyauté inconsciente qui est intrinsèque à l’individu peut avoir une origine transgénérationnelle (verticale) ou intergénérationnelle (horizontale)", précise Monique Herbage, psychologue. Vous pouvez retrouver mon article sur les mémoires générationnelles ici.

Cette loyauté est tellement prégnante qu’elle peut freiner l’épanouissement de certaines personnes.



Et concrètement, ça donne quoi?


Et bien ça donne des phrases du genre :

- C’est plus fort que moi!

- Ce n’est pas ça que je veux mais je ne peux faire autrement, comme si quelque chose me retenait ou me poussait…

- En fait, qui suis-je vraiment? Qu’est-ce que je veux dans la vie? Puis-je changer, me réaliser, m’épanouir pleinement sans sentir que quelque chose me retient?

- Suis-je en train de jouer un personnage pour correspondre à des attentes parentales, sentimentales, amicales ou autres? Est-ce qu’une partie de moi a compris très tôt à enfouir mes envies, mes bonheurs pour adhérer à ceux de mes parents car j’ai compris que c’est de cette façon qu’on m’aimerait?

- Qu’en est-il de mes rêves? Me bercent-ils encore ou correspondent-ils à ceux de quelqu’un d’autre?

- Est-ce que cette tristesse ou culpabilité qui m’habitent m’appartiennent?


Que de questionnements!


Que diriez vous si je vous disais qu’une part de ce qui nous limite pour atteindre notre plein potentiel pouvait provenir, en partie, de la loyauté que nous entretenons envers nos parents, grands-parents, notre clan familial?


Nous sommes effectivement régis par des lois invisibles qui agissent sur nous sans que nous en ayons conscience. Une de ces lois est celle que nous appellerons «les loyautés familiales invisibles».

C’est comme une force invisible qui nous maintient en place en nous donnant l’impression de recevoir l’ordre de ne pas changer, de ne surtout pas faire autrement et de s’en tenir au rôle que l’on nous demande de jouer.

Mais si nous n’identifions pas les loyautés qui nous habitent, nous pouvons passer à côté de notre bonheur, de notre vie ou même de se retrouver avec certaines maladies, tristesses ou dépendances. Le mot le dit : invisible. Donc ce processus de limitations se fait habituellement de manière complètement inconsciente.



Alors comment mettre à jour ces schémas répétitifs, ces loyautés invisibles?



En travaillant avec une approche transgénérationnelle en cabinet ou en visio.


En bref, la méthode HERIT, que j'utilise pour vous accompagner, c'est :

- Une première séance qui dure 2h pendant laquelle nous commencerons à établir la base des supports dont nous aurons besoin.

- Une deuxième séance de 1h, une semaine après la première, le temps que la première décante, où nous finirons (ou pas!) d'établir les supports

=> au fur et à mesure, on pourra commencer à voir émerger des similitudes, des schémas répétitifs etc...

- les séances suivantes sont espacées de 2 à 3 semaines (ou plus en fonction de vos disponibilités).


Le but étant de vous libérer de ce qui ne vous appartient pas, afin de trouver votre place, découvrir qui vous êtes vraiment et d'accéder à votre plein potentiel.