burn-out Coline escoffier
Picture of COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute (hypnose Ericksonienne, hypnose Transgénérationnelle et Régressive)
Praticienne en EFT, et Magnétiseur

Comprendre le burn-out

Le burn-out, un terme de plus en plus répandu dans le monde professionnel, est une réalité préoccupante qui touche de nombreux individus. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes du burn-out, en examinant ses causes, ses symptômes, quels sont les profils plus susceptibles de faire un burn-out et les stratégies de prévention qui peuvent être adoptées pour maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et personnelle.

A noter cependant que le burn-out peut toucher d’autres domaines de vie, parental notamment, mais je me focaliserai sur le burn-out professionnel dans cet article car c’est celui que je rencontre le plus au cabinet.

Qu'est-ce que le burn-out ?

Le burn-out, souvent décrit comme un épuisement professionnel, n’est pas simplement le résultat d’une journée de travail éreintante, mais plutôt le produit d’un stress chronique et excessif au travail. C’est un état de fatigue qui affecte à la fois la santé mentale et physique des individus, résultant d’une pression constante et d’une incapacité à faire face aux exigences professionnelles.

Les causes du burn-out ?

  • Charge de travail excessive : La surcharge de travail, avec des demandes constantes et des délais serrés, est l’une des principales causes du burn-out. Les individus se retrouvent submergés, incapable de répondre aux attentes démesurées de leur emploi.
  • Manque de contrôle : Lorsque les employés se sentent impuissants et incapables d’influencer les décisions liées à leur travail, cela peut contribuer au développement du burn-out. Le manque de maîtrise sur les aspects professionnels peut engendrer un sentiment d’impuissance.
  • Environnement de travail toxique : Les relations difficiles avec les collègues, le manque de soutien de la part de la direction, ou un climat de travail tendu peuvent créer un environnement toxique favorisant le burn-out. Les conflits fréquents et le manque de solidarité peuvent aggraver la situation.

Les symptômes du burn-out ?

  • Épuisement émotionnel : Les individus en proie au burn-out ressentent souvent un épuisement émotionnel, caractérisé par une fatigue profonde et une difficulté à gérer les émotions. Ils peuvent se sentir vidés de toute énergie.
  • Détachement vis-à-vis du travail : Un symptôme clé du burn-out est le détachement émotionnel vis-à-vis du travail. Les individus peuvent perdre leur enthousiasme et leur motivation, ne trouvant plus de sens ou de satisfaction dans leurs tâches professionnelles.
  • Diminution de la performance : La progression du burn-out peut se traduire par une baisse significative des performances au travail. Les individus peuvent avoir du mal à maintenir la qualité de leur travail et à respecter les délais, ce qui peut entraîner des répercussions professionnelles négatives.

Les personnes à risque ?

  • Professions à forte pression : Les personnes travaillant dans des professions soumises à des exigences élevées et à des pressions constantes, comme les professions médicales, les services d’urgence, le secteur financier, le journalisme, ou encore l’informatique, sont plus susceptibles de faire un burn-out en raison de la charge de travail intense et du stress inhérent.
  • Personnes perfectionnistes : Les individus qui ont des attentes très élevées d’eux-mêmes et qui sont perfectionnistes peuvent être plus enclins au burn-out. Le besoin constant d’atteindre des objectifs irréalisables peut entraîner un stress chronique et une insatisfaction permanente.
  • Manque de soutien social : Les individus qui manquent de soutien social, tant au travail que dans leur vie personnelle, peuvent être plus vulnérables au burn-out. Le manque de ressources émotionnelles peut rendre plus difficile la gestion du stress professionnel.
  • Personnes confrontées à des changements majeurs : Les personnes confrontées à des changements importants dans leur vie professionnelle ou personnelle, tels que des restructurations, des licenciements, des déménagements, ou des problèmes familiaux, peuvent être plus susceptibles de développer un burn-out en raison de la pression supplémentaire et de l’incertitude.
  • Individus négligeant l’équilibre travail-vie personnelle : Ceux qui ont du mal à établir une frontière claire entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, se retrouvant constamment immergés dans leur travail, sont plus enclins à l’épuisement professionnel.
  • Personnes ayant des antécédents troubles anxieux ou de dépression, peuvent être plus prédisposés au burn-out, car ces conditions peuvent rendre plus difficile la gestion du stress professionnel.

 

Stratégies de prévention du burn-out ?

  • Établir des limites claires : Apprendre à dire non et définir des limites quant à la charge de travail est essentiel pour éviter le burn-out. Il est crucial de reconnaître ses propres limites et de communiquer efficacement pour maintenir un équilibre sain.
  • Cultiver autant que possible son bien-être : Les entreprises peuvent favoriser un environnement où la santé mentale est valorisée en mettant en place des programmes de bien-être. Encourager la communication ouverte et fournir des ressources pour gérer le stress contribue à créer un lieu de travail plus sain. Cela est de plus en plus le cas notamment grâce au RSE. Mais parfois, cela n’est pas le cas, il est donc de votre responsabilité de prendre en charge votre bien être, en vous faisant par exemple accompagner si vous en ressentez le besoin.
  • Favoriser l’équilibre travail-vie personnelle : Il est essentiel de favoriser des horaires de travail raisonnables et si possible des options de travail flexibles. Le soir et le we, essayez de ranger votre PC pour vous concentrer sur autre chose que votre travail : VOUS.

Partager :

Retour en haut