coline escoffier - dissociation
COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute (hypnose Ericksonienne, hypnose Transgénérationnelle et Régressive)
Praticienne en EFT, et Magnétiseur

La dissociation

C’est un sujet que j’ai évoqué sans le nommer dans mon article sur la mort de ma meilleure amie et l’impact que cela a eu sur mon mode de fonctionnement, où je dis que je ne me souviens plus, en réalité, j’ai dissocié.

Mais en fait la dissociation c’est quoi ?

La dissociation est un mécanisme de défense qui permet, entre autres, au cerveau de se couper de ses émotions ou d’effacer tout souvenir, parce qu’il considère que la personne ne sera pas en mesure de gérer la situation et qu’elle pourrait décompenser ou mourir si toutes les informations étaient accessibles.

C’est un processus de défense psychologique.

Lorsqu’une personne est confrontée à une situation traumatisante, où elle est confrontée à des événements extrêmement stressants, menaçants pour sa vie ou sa sécurité, son esprit peut réagir en utilisant la dissociation comme moyen de protection.

Voici quelques raisons pour lesquelles la dissociation peut survenir lors d’un trauma :

  • Réduction de la douleur émotionnelle : Le cerveau peut utiliser la dissociation pour minimiser ou éloigner temporairement la personne des émotions et des sensations physiques intenses liées au trauma. Cela peut aider à réduire la détresse émotionnelle immédiate et à permettre à la personne de fonctionner, du moins en apparence, dans des situations difficiles.
  • Protection de l’identité : Face à un événement traumatisant, une personne peut se dissocier pour séparer sa propre identité du traumatisme. Cela peut être particulièrement vrai dans les cas d’abus ou de violence, où la personne peut avoir du mal à accepter que de tels actes aient été commis sur elle-même.

  • Séparation des souvenirs : La dissociation peut entraîner une fragmentation des souvenirs liés au trauma, ce qui peut rendre certains détails moins accessibles à la conscience. Cela peut être une façon pour le cerveau de protéger la personne des souvenirs trop accablants et traumatisants.

  • Préservation du fonctionnement psychologique : Face à un trauma intense, la dissociation peut permettre à la personne de continuer à fonctionner dans la vie quotidienne, du moins en partie, en isolant certains aspects du trauma de la conscience immédiate.

Il est essentiel de comprendre que la dissociation est un mécanisme de survie.

Il est donc crucial que les personnes ayant vécu des traumatismes reçoivent un soutien et des soins appropriés. Les thérapies spécifiques, comme la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou la thérapie de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires (EMDR) ou l’EFT, peuvent être utilisées pour aider les personnes à faire face aux effets du trauma et de la dissociation.

Si le thème des traumas vous intéresse, vous pouvez retrouver mon article sur la théorie polyvagale.

Partager :

Retour en haut