charge mentale
Picture of COLINE ESCOFFIER

COLINE ESCOFFIER

Hypnothérapeute et Energéticienne

4 outils pour réguler sa charge mentale

Avoir à notre disposition quelques outils, à utiliser seuls lorsque que nous commençons à nous sentir débordés est très utile. Cela nous permet de réguler au mieux notre équilibre en préservant notre énergie et notre bien-être.

Chaque jour, nous courons après le temps, nous résolvons un grand nombre de problèmes et nous sommes soumis à beaucoup d’informations, parfois opposées d’ailleurs. Alors, quand nos cerveaux sont saturés, à tel point que l’on n’arrive parfois plus à penser, il est urgent de réagir !

Heureusement, il existe des approches visuelles, métaphoriques, que l’on va prendre plaisir à utiliser et à répéter pour en faire des outils du quotidien. Nous relions ainsi notre monde intérieur au monde extérieur et cela nous rend plus serein.

1 – Faire le tri dans ses actions et mettre des priorités

Poser ses idées est une bonne façon d’en libérer notre cerveau. Aussi, lorsque l’on gère beaucoup de choses, il est important de noter nos idées ou actions à mener au fur et à mesure. Pour cela, vous pouvez utiliser des post-its ou un petit carnet, ouvrir des notes par sujets à traiter sur votre téléphone ou encore avoir un bloc-notes près de votre lit. Il n’est pas rare que l’on se réveille avec des idées en tête : autant les noter au réveil pour ne pas les oublier, ou même la nuit pour échapper à l’insomnie quand les idées tournent en boucle… 

Vous pouvez aussi vous adonner à un rituel d’écriture libre, laisser sortir les mots sans vous soucier du sens ni de l’ordre des phrases. Là encore, au réveil, c’est très libérateur.

Privilégiez l’écriture sur une feuille avec un stylo. En effet, lorsque nous écrivons à la main, nous ne stimulons pas les mêmes zones dans notre cerveau que sur un ordinateur ou un téléphone : écrire est alors un bon moyen d’accéder à nos émotions.

Lorsque vous sentez que votre surcharge est trop importante, il est temps de vous poser pour comprendre d’où vient cette surcharge et d’envisager de nouvelles façons de vous organiser. Les périodes de rentrée sont également propices à cela. C’est le meilleur moyen de vous donner un cap et d’aller vers ce qui sera le mieux pour vous.

Poses nos idées est également va aussi nous aider à clarifier nos priorités.

Vous pouvez par exemple utiliser un outil simple, appelé Etoile de la Décision, en traçant une étoile à 5 branches sur une feuille, chacune des branches correspondant à un des items suivants :

  • Ce que je veux faire plus
  • Ce que je veux faire moins
  • Ce que je dois continuer à faire
  • Ce que je veux commencer à faire
  • Ce que je veux arrêter de faire.

Il vous suffit ensuite de passer en revue chacun des sujets qui vous occupent en ce moment et de prendre un petit moment de réflexion pour vous questionner et laisser venir les idées. Vous verrez que l’on gagne toujours à prendre conscience de ce qui nous pèse et à se poser pour envisager de nouvelles voies.

De la même façon, lorsque vous devez prendre une décision, envisagez les différentes possibilités (4 maximum, au-delà, votre cerveau aura du mal à gérer), et n’hésitez pas à vous poser pour évaluer les avantages et inconvénients. Soyez rassuré : vous avez fait le bon choix !

2 – S’organiser avec la carte mentale

A un certain stade, nous gérons tellement de sujets que la to do list a ses limites. D’autant que des sujets très variés se mêlent souvent, concernant à la fois notre vie professionnelle et personnelle.

La carte mentale ou mind mapping, outil simple et ludique offre une alternative très pertinente à la to do list.

En effet, notre subconscient traite l’information sous forme d’images. Avec une représentation visuelle, synthétique de vos tâches, vous aidez votre cerveau à se préparer à gérer les différentes tâches à traiter.

Commencez pour cela à noter sur une grande feuille, A3 de préférence, tout ce que vous devez gérer en ce moment.

Puis, organisez ces idées en grandes catégories. Cela peut-être par exemple par thèmes (professionnel, administratif, famille, etc.) ou par date d’échéances (jours de la semaine pour une carte mentale hebdomadaire, etc.).

Mettez un petit signe à ce que vous devez faire en priorité.

Et tracez votre mind mapping, là encore sur une feuille A3 en format paysage, en organisant vos idées autour de ces thèmes : votre sujet au centre (par exemple l’organisation de ma semaine), les branches principales pour les catégories que vous avez identifiées et des sous-branches pour les différents points à traiter.

Utilisez une couleur différente par branches, cela aidera votre cerveau à se repérer. Et n’oubliez pas de reporter les petits signes sur vos actions prioritaires.

Vous pouvez aussi vous amuser à illustrer certaines tâches : autant faire de ce moment, un moment agréable et ludique. Vous passerez à l’action plus facilement !

Vous verrez que la visualisation globale de vos tâches amènera de la clarté. Alors pourquoi ne pas terminer votre semaine par le mind mapping de la semaine à venir : vous verrez que le cerveau ainsi libéré, vous tirerez un meilleur profit du week-end pour vous reposer vraiment.

3 – Apprendre à se détacher des choses pour alléger sa charge mentale

La surcharge à laquelle nous faisons face vient du fait que nous gérons une quantité énorme d’informations, mais également que nos exigences sont surestimées.

Commencez par vous dire que vous ne pouvez pas tout contrôler et à sortir de l’obligation d’être toujours performant : cela peut déjà vous aider.

Pour apprendre à vous détacher des choses, vous devez revenir à ce qui compte vraiment pour vous. Prendre le temps de faire du développement personnel, d’utiliser par exemple des outils visuels comme l’ikigaï ou l’Arbre de Vie, est un bon moyen d’arriver à cerner vos motivations profondes.

C’est en vous demandant de quoi vous avez réellement envie pour votre propre vie, de quoi vous avez besoin au quotidien pour vous sentir bien, que vous arriverez peu à peu à relativiser et à vous détacher de certaines choses.

Ainsi vous arrêterez de vous mettre la pression sur certains sujets, vous accepterez plus facilement de déléguer, de vous faire aider sur certains sujets ou tout simplement de ne plus faire certaines choses.

4 – S’autoriser des moments de lâcher prise pour entretenir son bien-être

Yoga, méditation, marche, jardinage, journal créatif, pratique artistique… chacun sa méthode. Ce qui compte c’est d’aller vers ce qui vous rend heureux, vous apaise. C’est essentiel pour réguler la pression qui pèse sur nous et c’est d’ailleurs ce que nous conseillent les études sur le bonheur : faire chaque jour quelque chose qui nous rend heureux !

Une petite séance de sport le matin pour lancer notre journée est un bon moyen de mettre tout notre corps en action et notre cerveau par la même occasion avant de se lancer dans la journée.

Faire une marche dynamique en forêt pour stimuler notre vision oculaire et ainsi réguler nos émotions. En se concentrant sur la respiration, les pensées négatives s’éloignent. La marche apaise le cerveau et soudain, on arrive à nouveau à penser, les idées viennent !

Toutes les activités qui mettent vos mains en action, et captent toute notre concentration sont excellentes pour nous reconnecter au présent et nous amener vers un état de flow, ce temps suspendu à la fois agréable et apaisant. Sans compter la satisfaction de créer de ses mains, de vivre la surprise de la création, de laisser s’exprimer notre sensibilité, notre humanité. Mandala, zentangle, peinture, aquarelle, poterie, couture, tissage… suivez vos envies !

Mon conseil : notez tout ce qui vous fait du bien ou avez envie de faire et lorsque la surchauffe guette, reprenez votre liste et choisissez votre activité du jour. Et surtout, n’oubliez pas que nous sommes tous différents. Alors arrêtons de nous comparer et acceptons d’être nous-même.

Un dernier conseil pour terminer : chaque fois que vous commencez à vous sentir débordé, commencez par arrêter de parler, fermez les yeux, faites le calme avec votre respiration. Puis posez-vous pour faire le point : passer du temps à s’organiser, à clarifier nos aspirations, ce n’est jamais du temps perdu, bien au contraire!

Source : My Happy Job

Partager :

Retour en haut